Accueil Actualités Mamadou Diop Decroix déclare : la confiscation du pouvoir a commencé à...

Mamadou Diop Decroix déclare : la confiscation du pouvoir a commencé à partir du référendum de 2016.

Mamadou Diop Decroix a révélé mardi lors d’une conférence de presse que le Président Macky Sall a eu plus d’un million de votes fictifs lors de l’élection présidentielle du 24 février 2019. Ajoutant que la confiscation du pouvoir a commencé à partir du référendum de 2016.
En 2016, selon Decroix,  « le pouvoir a créé 1.232 bureaux de votes à l’étranger et plus de 600 procès-verbaux qui ne correspondaient à aucun bureau de vote. Durant cette même intervalle, 1.071.000 voix ont été augmentées au nombre de voix et le Président Sall en a eu 917.000 voix, soit 97% (par rapport au score de la coalition Benno Bokk Yakaar aux élections législatives de 2017 qui était de 49%). Il ajoute que dans certaines communes, « il y a des personnes qui ont voté or, sur leurs pièces d’identité, elles sont plus âgées que la localité elle-même inscrite sur la pièce. C’est-a-dire, ces personnes sont nées dans une localité dont elles sont plus âgées. D’autres ont voté dans des communes où elles n’étaient pas inscrites. Et lorsqu’ils ont appelé les préfets pour savoir pourquoi, ces derniers ont soutenu qu’ils ont eu des messages leur autorisant ».
Mamadou Diop Decroix a affirmé que c’est tout ceci qui a permis a Macky Sall de gagner. S’agissant de la suppression du poste de Premier ministre, M. Diop a soutenu que seul Macky Sall sait pourquoi. Ni lui, ni le peuple ne sait les raisons qui le motive.

IBRAHIMA/SENEGAL7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici