Mame Mbaye Niang, Souleymane J. Diop et Seydou Gueye écartés du Gouvernement : La défense de Macky en souffre

12

Ils ont été écartés de l’attelage gouvernemental, alors qu’ils étaient les plus en vue dans les plateaux de télévision, pour défendre le bilan de Macky Sall pour un second mandat. Ils ne cessaient d’aller au charbon au moment opportun. Il s’agit de Souleymane Jules Diop, Mame Mbaye Niang et Seydou Gueye et dans la moindre mesure, le journal de renom, Abdou Latif Coulibay. Aujourd’hui, leur mise à l’écart a suscité beaucoup d’interrogations, car rendant inactive la Com présidentielle et Gouvernementale.

Surtout en cette période où le chef de l’Etat a besoin d’être soutenu sur le plan communicationnel. L’affaire dite BBC-Aliou Sall, n’a pas encore fini de défrayer l’actualité. Sans défense organisée le chef de l’Etat et sonfrère Aliou Sall, ne font subir l’offensive de l’opposition.

…La solution

Ils sont la solution au problème de communication du gouvernement. Parce qu’étant une ressource engagée dans le dispositif de communication, d’abord du parti et parfois dans le gouvernement. Leur option était de travailler à organiser le niveau de coordination, de travailler avec beaucoup plus de soin dans l’harmonisation des messages, mais dans une perspective simple.

«C’est peut-être ça qui sera l’innovation. Ne plus se mettre dans la logique de dire il faut rendre public les actions du chef de l’Etat, mais régler la question du service public de l’information. On va faire en sorte que l’information accède à la population. Par rapport à l’efficacité ou non de la communication gouvernementale, le constat le plus unanime a été que le gouvernement fait beaucoup de choses, mais personne ne le sait. Cela indique qu’il y a un problème d’information à organiser. Il faut reprendre ce qui est l’une des bases de la communication, c’est à dire la mise à disposition de l’information à la population et aux travailleurs professionnels de l’information en temps et en heure pour que ceux-ci puissent faire leur travail et s’organiser pour avoir des énoncés très clairs et à la fin, organiser la fonction d’amplification des messages ce qui est la logique de communication », avait laissé entendre Seydou Gueye.

Mieux, dit-il «je pense que c’est ce que je dois faire et vous avez compris que défini comme ça, il ne s’agit pas d’une affaire individuelle, mais d’une mobilisation collective et d’engager beaucoup de détenteurs d’enjeux dans la communication pour que tous ensemble, nous convergions vers un objectif de communication qui est de faire en sorte que chaque citoyen comprenne le sens de l’action publique et qu’il dispose l’information en temps et en heure».

Aujourd’hui, le chef de l’Etat, trois mois après avoir formé son premier Gouvernement de son second mandat, doit se rendre à l’évidence que sa Com souffre énormément et il n’est pas tard de rectifier le tir. Le retour à ses côtés de ces hommes de communication cités en haut est inéluctable.

Senegal7

 

Show Comments (12)