Me El Hadj Amadou Sall plaide l’amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade

Invité à l’émission le Jury du dimanche sur Iradio , ce 3 avril, Me El Hadj Amadou Sall , a été interrogé sur les cas Karim Wade et Khalifa Sall . Le Vice-président du parti les Libéraux et démocrates – And Suxali, allié du président de la république, Macky Sall , souhaite que tous ceux qui ont de l’ambition pour le Sénégal puissent l’exercer librement sans entraves.

« De mon point de vue, Khalifa Sall, qui a une entrave dans son action politique, également, mon frère Karim Wade peuvent apporter quelque chose à leur parti et au Sénégal en participant à la vie politique du pays. C’est mon désir le plus ardent de voir tous ceux qui désirent participer à la vie politique puissent le faire sans entraves. Moi-même, je participe à la vie politique sans entraves. D’autres le font. Je pense que ceux qui sont empêchés pour des raisons particulières doivent le faire « , a laissé entendre l’ancien membre du comité directeur du Pds.
Comment Karim Wade et Khalifa Sall pourraient-ils participer aux prochaines élections avec les peines qu’ils ont vécues et qui leur privent de droit civique ? Beaucoup d’observateurs de la scène politique invoquent l’amnistie. Ayant été avocat de ces deux personnalités politiques lors de leurs procès qui leur ont opposé l’Etat du Sénégal, Me Sall n’est pas contre. Mais rappelle que cela est du ressort du chef de l’Etat.  » L’amnistie est une volonté du président Macky Sall. S’il le décide, tant mieux. En tous les cas, c’est le désir de beaucoup de Sénégalais. Et je fais partie de ces Sénégalais « , a soutenu Me El Hadj Amadou Sall.

Diaraf DIOUF Senegal7