Me Malick Sall  recadre YAW et clame l’indépendance de la justice

Attaqué de tous bords par les leaders de l’opposition  notamment dans  le cadre du processus électoral en direction des élections législatives, Me Malick Sall Garde des Sceaux et ministre de la justice par le biais de son porte-parole, Makham Lèye a dit « basta » à Yewwi Askan Wi, clamant l’indépendance et l’intransigeance de la justice par rapport aux règles qui la régissent la gouvernent, dans une note lue par Senegal7.

« la justice ne peut être distribuée au gré de surenchères médiatico-politiques ou des besoins contingents de quelques personnes, quel que soit le bord où elles se situent. Elle doit être intransigeante par rapport aux principes qui la gouvernent. Elle ne cherche ni à plaire ni à déplaire et ne saurait non plus être intimidée ou distraite », déclare Maham Lèye.

Pour ce dernier,la justice est l’incarnation de l’équilibre entre la puissance de l’Etat et l’exercice des libertés individuelles et collectives, mais aussi le garant de l’effectivité de la règle de droit et du respect, par chaque individu, des droits et de la propriété d’autrui ».Pour  Me Malick Sall,il s’agit aujourd’hui de veiller à ce que les instruments de la démocratie ne soient pas utilisés contre la démocratie, renseigne Vox Populi.

Assane SEYE-Senegal7