L'Actualité en Temps Réel

Mélodrame à la Sénégalaise : Quand le peuple de la teranga souffre en silence !

Le peuple Sénégalais est guetté par la famine. Le mot famine ne serait pas de trop dans ce contexte de crise multiforme. Le peuple sénégalais tire le diable par la queue pour survivre. Le peuple sénégalais en a marre de vivre dans l’espoir d’avoir des lendemains meilleurs. Des lendemains que les politiciens et ceux qui veulent diriger ce pays, ne cessent d’assombrir. Ils se disent être de fins politiciens, de fins stratèges, de fins dirigeants, mais, la vérité est qu’ils sont de fins profitards.

De fins prédateurs qui ne cessent d’enfoncer le peuple sénégalais dans la souffrance. Ils veulent tout régler par la politique. Cette politique qui est synonyme de pressuriser la cité et les intérêts vitaux du peuple qui l’a compose dépasse les limites de l’indécence. C’est pitoyable.

La population galère, eux en profitent…

On profite de la souffrance du peuple pour s’arroger les postes électifs avec à la clé un processus électoral tronqué. La légitimité du peuple vendangée à tout-va. Le cas des inondations de la semaine dernière constitue un exemple patent de mauvaise gouvernance. Près d’un millier de milliards s’est volatilisé dans les inondations en une décennie et une partie du peuple croule toujours sous les eaux de pluie.

Durant quatre (4) jours, la route nationale numéro 1 est envahie par les eaux de pluie. Des quartiers entiers de la banlieue sont inondés. Les victimes se comptent en milliers. Et le gouvernement ne trouve rien d’autre à faire que de simuler, monter au front pour, dit-il, aider ces sinistrés transformés en être aquatique dont le sort est de vivre sous l’eau.

Comme si, les gens n’ont pas d’autres priorités, ils reçoivent en catimini la visite du ministre de l’Intérieur. On tâte les degrés de souffrance des populations qui ne demandent que l’évacuation de ces eaux stagnantes. Encore une fois, la détresse des populations est utilisée comme effets d’annonce du travail de façade du Gouvernement. « Vous ne réglez rien, on ne vous dira jamais merci. On galère »,dira-t-on de ces gens qui n’ont aucune pitié pour les sénégalais exténués. Pourtant, ces gens du pouvoir ne sont pas les seuls responsables de ce mélodrame à la sénégalaise. Et les opposants à la petite semaine…

Ils dénoncent, critiquent, mais feront pire…

Et vous qui dénoncez la gestion du pouvoir. Vous qui ne cessez d’appeler le peuple pour être élu. Vous là, les gens de l’opposition que posez-vous comme acte ? Rien de concret! A part des critiques, des dénonciations, le peuple sénégalais ne reçoit rien de concret de votre part. Vous êtes des leaders, vous voulez diriger le pays. Qu’avez-vous fait pour ce pays? Ou alors, attendez-vous d’être président de la République pour réaliser des miracles ? Mystère et boule de gomme ! Que d’interrogations qui n’auront que des réponses négatives. Pour le moment, le constat est que vos sorties dans les medias pour dénoncer tous ceux que vos adversaires politiques font sont érigés en priorité tout en stressant les populations.

Pourtant, certains d’entre vous ont les moyens financiers pour créer des entreprises, construire des canaux d’évacuation d’eau, créer des logements à moindre cout pour les familles démunies.

Arrêtez de nous tympaniser dans les médias avec vos histoires d’alliance, d’adversaires politiques et focalisez-vous sur des solutions pratiques afin d’aider vos concitoyens.

Massifiez-vous pour sortir le peuple sénégalais de la misère. Cette misère existe et l’explosion des agressions l’explique.
Vous attendez demain, lorsque vous serez à la place du pouvoir pour  »changer » la vie des Sénégalais. Sachez qu’en ce moment, vous serez pire que ce parti au pouvoir. Et vous ferez pire.

On a marre que la misère du peuple sénégalais soit un atout pour ces politiciens et dirigeants.

Quand le peuple souffre en silence, c’est un mélodrame à la sénégalaise !

Fanta DIALLO BA-senegal7