Accueil Actualités Montée de la tension politique : L’opposition réunit son conseil de guerre

Montée de la tension politique : L’opposition réunit son conseil de guerre

Au moment où cet article est mis en ligne, l’opposition regroupée au sein du
C25 est en train de se réunir au siège de Bokk Guiss Guiss.Objectif : concocter un plan de riposte pour contester, notamment par la rue, la décision du Conseil
constitutionnel qui, sur 27 candidats déclarés, n’en aura au finish retenu que 5.
Un chiffre qui coïncide avec la prophétie du Premier ministre, Mahammad
Dionne qui avait prédit qu’ils ne seront pas 5 à faire face au candidat du pouvoir.
D’où la conviction de Pape Diop, Gackou et compagnie que tout a été bien
planifié d’avance pour permettre à Macky Sall de rempiler sans risques majeurs.

Déjà, les positions sont nettes et tranchées. Porte-parole du Pds, Me Amadou
Sall a dit à qui veut l’entendre que, sans Karim Wade, point d’élection. Et ce
dernier, candidat investi par le Pds, a été disqualifié pour défaut d’inscription sur
les listes électorales. En face, le pouvoir bande les muscles pour crier que «force
restera à la loi». Une situation lourde de dangers, à quelques encablures de
l’ouverture officielle de la campagne électorale. Déjà, la semaine dernière, juste
après la publication de la liste provisoire, des violences avaient été notées en
quelques endroits stratégiques de la capitale. Etaient-ce les signes avant-
coureurs d’une guérilla urbaine ? L’avenir le dira.

Malick Dabo / Senegal7