Accueil Actualités Mort de bébé DIA : l’ASP pointe du doigt l’Etat

Mort de bébé DIA : l’ASP pointe du doigt l’Etat

Suite au décès du bébé de 10 mois à la crèche ‘’cigogne bleue’’, l’association sénégalaise de puériculture (ASP) est en colère. Elle met ainsi aux bancs des accusés, l’Etat du Sénégal.

« Aujourd’hui les autorisations d’ouverture de crèche sont distribuées comme des petits bonbons à des ignorants de la petite enfance et nous assistons lamentablement et de façon stérile à un désastre qui s’abat sur la couche la plus vulnérable, nos bébés », a déploré leur secrétaire général, Simon Lissa Faye.

Avant de soutenir sur seneweb que : « dans certains pays qui se respectent, nul ne peut ouvrir une crèche sans être puéricultrice ou puériculteur ». En fait, un infirmier puériculteur ou puéricultrice est un infirmier ayant suivi une formation spécialisée dans le domaine des enfants de la naissance à 18 ans.

Sur ce, Simon Lissa Faye de l’ASP dit dénoncer « avec toutes mes forces, les conditions dans lesquelles les bébés sont pris en charge dans les crèches et j’invite l’état à arrêter ce fléau ».

Fanta DIALLO BA-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici