Accueil Actualités Moussa Sène, cinéaste : « Il y a des séries qui font...

Moussa Sène, cinéaste : « Il y a des séries qui font la promotion des contrevaleurs »

Moussa Sène Absa n’est plus à présenter dans le monde du septième art,où il règne en maître absolu. Auteur de plusieurs films dont »Ken Bugul », « Madame Brouette », Teranga Blues », « Yoole » et autres. Présent à Ouagadougou pour les besoins du Fespaco dernier. L’As a taillé bavette avec ce géant du cinéma africain.

Travaillant présentement sur une production relative à l’affaire Me Babacar Sèye assassiné le 15 ami 1993 et qui est intitulé « le Festin du vautour », Moussa Sène Absa n’a de cesse de faire valoir sa propension à montrer le visage d’une Afrique autre. Il travaille également sur deux autres documentaires. Il mène aussi des activités de formation, un peu à travers le continent et aux Etats-Unis où il est en train de préparer un long métrage pour cette année. Etant aussi peintre et musicien, Moussa Sène Absa est un homme pluridisciplinaire. Sur la nouvelle tendance des séries télévisées au Sénégal, il déclare tout de go qu’il ne les regarde même pas. Mais, ajoute-t-il, chez lui, ses enfants les regardent. Et à part Tundu Wundu, Moussa Sène martèle qu’il ne regarde pas les séries télévisées Sénégalaises pour la bonne et simple raison qu’elles ne reflètent pas la réalité. « On voit que ces séries sont tournées dans de belles maisons, les acteurs roulent dans de grosses bolides et les femmes sont toujours « khésalisées »(dépigmentées).Dans ces séries, nous ne sommes pas nous-mêmes et on nous montre comme des Ovnis ».Pour Moussa Sène, ces séries télévisées font la promotion des contrevaleurs.

Assane SEYE-Senegal7