Accueil Politique Moussa Sy à Amadou Bâ: « Le 30 juillet, à 18 heures,...

Moussa Sy à Amadou Bâ: « Le 30 juillet, à 18 heures, Boy Djiné saura qu’ici, il n’y pas d’esclaves »

Le maire des Parcelles Assainies (3e sur la liste départementale de la coalition Mankoo Taxawu Senegaal) a démontré sa force de frappe. Hier, de sa mairie, d’où il est parti pour faire le tour des Parcelles, avec les autres leaders comme Cheikh Bamba Dièye, Cheikh Guèye, Papo Mbengue, Bamba Fall et Barthélemy Dias…, la mobilisation dépassait toutes les attentes. Il était très difficile de se déplacer, à cause de la longueur de la caravane. Satisfait de cette forte mobilisation, Moussa Sy dit haut et fort qu’il n’a pas peur de son challenger au niveau des Parcelles. Il rappelle avoir vu, avant Amadou Bâ qu’il surnomme «Boy Djiné», beaucoup de «clandestins». Selon lui, des clandestins ont toujours fait leur entrée aux Parcelles Assainies, mais qu’il est toujours resté le seul maître à bord.
Ce n’est pas la première fois qu’Amadou Bâ, dit-il, entre aux Parcelles Assainies. Moussa Sy déclare que ce dernier avait fait une première apparition aux Parcelles Assainies, alors qu’il était membre du Parti socialiste et parrainé par l’ancien maire de Dakar Mamadou Diop. Ensuite, dit-il, Amadou Bâ a migré vers d’autres formations politiques comme le Pds, avant de rejoindre aujourd’hui l’Apr du Président Sall d’aprés le journal Les Echos.

Mais tout cela, Moussa Sy qui faisait face à la presse, dit que ce n’est pas grave, parce que le 30 juillet, il sortira victorieux de ce combat. «La bataille est déjà gagnée», a dit Moussa Sy. Avant de se moquer du candidat de Benno Bokk Yakaar qui ne cesse, selon des informations, de distribuer de l’argent de gauche à droite. «Le 30 juillet, à 18 heures, il saura qu’ici il n’y a pas d’esclaves. Nous avons mobilisé sans même donner de l’eau. Les gens se sont cotisés. Ce n’est pas la première fois que nous avons affaire à des intrus. Ce n’est pas nouveau ! Parcelles a toujours connu des intrus. Je sais que Boy Djiné est venu, il a beaucoup d’argent. Il a des mallettes d’argent. Hier, il a donné 300.000 par Asc. Nous, nous sommes à 500.000 par Asc depuis Mathusalem. L’argent qu’il distribue ne lui appartient pas. C’est l’argent du peuple sénégalais qu’il a tiré des postes de douane, de la défiscalisation. C’est l’argent du peuple sénégalais qui est détourné».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici