L'Actualité en Temps Réel

OPEP africain : Le coût de l’adhésion du Sénégal

La dernière conférence des ministres de l’African Petroleum Producers’ Organization (APPO), qui s’est tenue le 4 novembre à Luanda (Angola), a élargi la famille des pays membres de l’institution basée à Brazzaville (Congo).

Le secrétaire général Omar Farouk Ibrahim, dont le mandat a été renouvelé pour trois ans, a accepté l’arrivée du Sénégal, du Ghana et de la Namibie comme membres de plein droit. Cet ancien directeur général de la Nigerian National Petroleum Corp (NNPC) a également ouvert la possibilité à des pays situés hors du continent de devenir membres observateurs. Le premier à profiter de cette initiative sera le Venezuela, qui a déjà assisté à certaines réunions de l’APPO par le passé.

Après avoir adopté le budget 2023, qui s’élève à 3,4 millions de dollars, les membres de l’Organisation des producteurs de pétrole africains ont décide de faire contribuer les trois nouveaux arrivants à hauteur de 213 000 euros (Sénégal et Ghana) et de 254 000 euros (Namibie). Si le Ghana produit du pétrole depuis 2010, le Sénégal n’en produira qu’en 2023 avec Songomar tandis que la Namibie devra attendre 2027 avec l’exploitation de Graff (Shell) et de Venus (TotalEnergies).

Avec Africaitelligence