L'Actualité en Temps Réel

« Ousmane Sonko était en réalité le patron de Sweet Beauté » : Adji Sarr

Le face à face entre Adji Sarr et son ex-patronne Ndeye Khady Ndiaye n’arrête pas de faire sortir des surprises. En effet, lors de cette rencontre la présumée victime révèle que le maire de Ziguinchor est le propriétaire du salon de massage. « Ousmane Sonko était en réalité le patron de Sweet Beauté. Il commandait et faisait tout ce qu’il voulait dans le salon », raconte Adji Sarr.

Avant de signifier à Ndeye qu’elle ne l’intéresse pas. « Tu ne m’intéresses pas dans cette affaire. Je n’ai pas porté plainte contre toi. C’est Ousmane Sonko que j’attends pour une confrontation», avouet-elle.

En guise de réplique, Ndèye Khady Ndiaye a traité son ex-employée d’être une profiteuse. Ne s’arrêtant pas là, elle a soutenu, comme tout au début de cette affaire, qu’il ne peut y avoir de viol dans son institut de beauté.

Acculée de questions par Me El Hadji Diouf, Ndèye Khady Ndiaye n’a pas manqué de répliquer violemment en accusant l’avocat d’être un « violeur ». Ce qui a été à l’origine d’un bruyant incident d’audience.

Face aux questions des conseils de Ndèye Khady Ndiaye qui ont tenté de relever des incohérences dans ses déclarations, Adji Sarr a refusé de répondre disant, à nouveau, attendre son face-à-face avec le leader de Pastef.

Fanta DIALLO BA-senegal7