Ousseynou Seck « Forces Spéciale » : D’où vient  son surnom « Akhenaton » ?

Ousseynou Seck membre présumé des « Forces Spéciales » qui  s’apprêtaient à installer le chaos à Dakar, lors de la manifestation du 17 juin de Yewwi Askan Wi, porte aussi le surnom d’Akhenaton. Un nom qui n’est pas familier aux Sénégalais mais qui aurait une origine Egyptienne. Senegal7 a levé  un coin du voile sur ce nom à la consonance complexe.

 «  Akhenaton ».Fils du Roi Aménophis III et de la reine Tii, sang mêlé, Aménophis IV n’était point de pure souche « égyptienne » : sa grand-mère était une princesse mitannienne et sa mère était également une étrangère. Lorsqu’Aménophis III meurt, le jeune prince Aménophis (« Qu’Amon soit satisfait ») est âgé de quinze ans et Tii devient régente.

Quatre ans plus tard, celle-ci ayant abandonné le pouvoir, Aménophis IV commence une aventure unique-mais éphémère-dans l’histoire de l’Egypte : il enlève a Amon sa qualité de dieu dynastique, faisant marteler partout ses images et son nom.

 Il confisque les biens de tous les cultes, supprime la classe sacerdotale et reconnait la divinité du seul  Aton–le soleil en sa forme de disque) : il s’en fait le grand prêtre, le culte étant désormais administré par les officiers royaux.

Poursuivant la rupture avec les traditions historiques, il abandonne Thebès et se construit une nouvelle capitale (aujourd’hui Tell al –Amama,à 325 km au nord de Thebès),qu’il appelle Akhenaton (« l’Horizon d’Aton »).Il prend lui-même le nom d’Akhenaton.Celui qui est agréable à Aton »), relève l’Observateur.

Assane SEYE-Senegal7