L'Actualité en Temps Réel

PAIRRAINAGE: SOULAGEMENT ET DÉCEPTION

0

C’est à croire que personne n’en veut. Sauf bien sûr les gens du pouvoir. Ou, pour être plus précis, le Chef qui, selon Idrissa Seck, a peur même de son ombre et voudrait être en février 2019 le seul sur la ligne de départ pour la présidentielle. Ce jeudi 7 juin 2018, une fausse nouvelle a réjoui le Sénégal qui s’est réveillé avec soulagement avant d’afficher un rictus de déception en fin de journée. La rumeur voudrait que la loi sur le parrainage soit retirée. Macky aurait formulé ce désir et certains ont vite fait de saluer sa grandeur d’esprit en plus de sa subite lucidité. Hélas, leur enthousiasme a été douché quand la vérité a été rétablie. À savoir qu’il y’a eu une confusion entre la loi électorale et celle concernant le parrainage, qui a été votée et promulguée. Or, une loi déjà promulguée, surtout si elle est constitutionnelle, ne peut être retirée. À moins que le Chef n’use d’alchimie juridique pour le faire comme il nous y a habitués. Mais à voir les réactions sur les réseaux sociaux, on peut penser que seule sa cour de laudateurs est pour cette loi qui nous paraît constituer un grand recul démocratique sans présager de ce qu’elle nous réserve dans l’avenir. En tout cas, face au soulagement des démocrates, la formation au pouvoir a vite fait de rétablir la vérité. Mais, à ce jeu de retrait et annulation, c’est le chemin qui mène à 2019 qui pourrait être parsemé d’embûches voir de pièges. L’opposition saura-t-elle déjouer tout cela ? Une autre grande question.
Senegal7

laissez un commentaire