Accueil Actualités Pape Alé Niang fusille encore l’Opposition et tacle le Pouvoir

Pape Alé Niang fusille encore l’Opposition et tacle le Pouvoir

Pape Alé Niang, le célèbre  chroniqueur de Dakarmatin qui ne lésine sur aucune prouesse pour faire jaillir la lumière, est revenu cette fois-ci  sur plusieurs points dont   la candidature  unique de l’opposition,  la rétention des cartes biométriques, et le dialogue politique, entre autres.

Très déterminé à  lever un coin du voile sur tout ce qui touche le Sénégal de près ou de loin, Pape Alé  qui excelle dans l’investigation n’a pas du tout raté l’opposition dans sa chronique de ce 24 janvier 2018.Selon lui, il est révoltant  que l’opposition embête les  sénégalais sur la notion de candidature unique. A son avis, ce n’est qu’une chimère entretue. Et d’ajouter : « Lors des législatives si le Pds avait désisté au dernier moment et voter pour Mankoo Taxawu  Dakar, il est sûr et certain qu’aujourd’hui la mairie de Dakar serait entre leurs mains. La candidature unique est stérile car chaque leader croit qu’il est à même de diriger le pays. Or, certains parmi eux ne peuvent même pas être député à plus forte  raison prétendre  être Président de la République. Seul  Idrissa Seck a fait un sacrifice lors des législatives. »Il  a  indiqué aussi qu’au Sénégal, personne ne peut gagner une élection présidentielle au 1er tour. Sur les cartes d’identité biométriques également, le journaliste de 2STV a martelé qu’avec 52 milliards tirés de nos ressources, 2millions de sénégalais sont toujours privés de leurs cartes biométriques. Et que même si le vote n’est pas obligatoire, au moins chaque citoyen sénégalais doit posséder sa carte d’identité. Il précise aussi que les cartes d’identité sont gardées  quelque part  et que tous les sénégalais doivent se rassembler pour les réclamer. En ce qui concerne le dialogue politique, l’ancien journaliste de Sud est d’avis que c’est un piège  qui ne dit pas son nom. Que le  fichier des législatifs est le pire des fichiers en raison du sabotage noté dans l’organisation des dernières législatives. Pour le système de parrainage  et la caution, Pape Alé  indique que c’est une stratégie du pouvoir pour écarter des adversaires et  instaurer  la démocratie des riches. D’ailleurs, il  a ajouté que l’Ong des droits de l’homme, Freedom House aurait classé  le Sénégal  dans les rangs des pays en recul démocratique.

Senegal7.com