L'Actualité en Temps Réel

Pape Djibril Fall, ange ou démon ?

Pape Djibril Fall a fait une grande percée dans le landerneau politique. En l’espace de trois mois, l’ancien chroniqueur s’est moulé à la perfection dans ses nouveaux habits pour décrocher un siège à l’Assemblée nationale. Mais, le parcours ne fut pas un long fleuve tranquille. Dès son entrée dans la « mare aux caïmans », PDF fait face à une première secousse qui est venue soumettre à rude épreuve l’image lisse qui le caractérise. Accusé de vols de parrainages par Amsatou Sow Sidibé, Pape Djibril Fall du faire face à sa première épreuve dans ce milieu où les coups volent souvent dans tous les sens. Ses dénégations n’ont en rien apaisé l’ardeur de ses pourfendeurs qui s’abattaient à bras raccourcis sur le néo politicien. Très tôt, ils lui collent l’étiquette d’un pion financé par le pouvoir pour jouer les troubles fêtes. Ousmane Sonko va porter l’estocade en déclarant qu’en dehors des coalitions Yewwi et Wallu toutes les autres sont parrainées par Macky Sall. Suffisant pour que les inconditionnels du leader du Pastef repartent à l’assaut de la citadelle du « Serviteur ».

PDF se serait passer volontiers de ces attaques. Lui qui, faute de moyens, peinait à faire le tour du pays pour battre campagne. N’empêche, le journaliste réussira à décrocher un siège de député et, cerise sur le gâteau, va même arriver devant Aar Sénégal et ses ténors politiques.
Pas de trêve pour célébrer cette victoire… Les coups repartent de plus belle avec la décision de PDF d’opter pour le non alignement à l’hémicycle. Une option qualifiée de reniement par ses détracteurs qui le poussent à faire un choix entre le « mal » et le « bien ». Stoïque, le nouveau député encaisse sans coup férir. Même la dernière charge, celle de son ex collaborateur qui l’accuse de trahison, n’a pas secoué le calme de celui qui se présente comme « la dernière chance »… Une grosse et subtile pierre dans le jardin de ses pourfendeurs.

 

M. TINE-Senegal7