Pape Djibril Fall et ses « dix commandements »

Dans une note lue par Senegal7, notre source campe un décor. « Notre pays est vraiment singulier (d’autres diraient pluriel), tant les changements et les revirements se font à une vitesse vertigineuse. Il n’y a pas encore 5 ans, nos compatriotes découvraient à la télé un jeune journaliste pétri de talent, qui officiait aux côtés de Tounkara, à la 2STV.

 On lui prédisait alors un  bel avenir, un avenir qui ne tardera pas d’ailleurs puisque la sympathique garçon, quittera la chaine de El Hadji Ndiaye  par la suite, pour migrer vers les pâturages plus denses de la concurrence. Même pas un an après, les choses s’accélèrent.

 Il devient l’une des plus grandes voix d’une émission, grâce à son objectivité et son courage. Un jour pourtant, il commencera à intriguer. Avec d’abord une fortune qu’on ne lui connaissait pas (mais qui lui permit de faire face à des obligations électorales, des voyages un peu partout, une brusque ambition politique jamais soupçonnée (qui le porta assez vite dans la course des députés),mais aussi et surtout des indélicatesses, notamment un tour qu’il aurait joué au professeur Amsatou Sow Sidibé que les Sénégalais respectent, tout uniquement.

Que s’est-il passé entre temps ? Qu’est-ce qui explique ce changement brutal ? C’est ce que tout le monde cherche à savoir. Mais comme on sait que certains de ses discours d’antan dérangeaient le pouvoir, et que ce même pouvoir dispose d’amitiés solides dans le monde riche de la musique et dans les puissantes confréries (pape Djiby est un hyper talibé),un raccourci a été vite trouvé. Lequel ? Pour une fois, fouettez vos méninges et allez chercher vous-même »,rapporte Rewmi Quotidien.

Assane SEYE-Senegal7