Accueil A la Une Possibilité d’organiser les locales en 2021 : L’opposition corse son argumentaire

Possibilité d’organiser les locales en 2021 : L’opposition corse son argumentaire

Le Front de résistance nationale (Frn) est loin d’être d’accord avec le report des élections locales. Selon cette entité de l’opposition, il est possible d’organiser les élections locales en 2021. Ils ont ainsi dessiné un schéma à suivre aux autorités étatiques afin que les joutes électorales aient lieu cette année.

Au cours d’un point de presse tenu ce mercredi 14 avril, le Frn, en coalition avec toutes les autres forces politiques et démocratiques, a, de ce fait, plaidé le respect du calendrier électoral.

«Tout n’a pas été de la faute de la pandémie Covid-19. Le régime de Macky Sall a marqué le pas et a été dans des dilatoires continus, malgré nos nombreuses condamnations et dénonciations. Malgré tous ces retards et avec le démarrage du processus électoral le 2 avril 2021, nous réaffirmons qu’on peut tenir les élections en 2021», a déclaré l’expert du Front de résistance nationale dans le domaine des élections.

Effectuant une «petite démonstration technique», Saliou Sarr a indiqué qu’il existe aujourd’hui quatre étapes importantes et nécessaires pour organiser les élections. «La première étape est l’audit du fichier en 90 jours, qui se termine à la mi-mai, et l’évaluation du processus de 60 jours devant finir en fin mai.

Les résultats de ces deux opérations et ceux du dialogue politique vont impacter sur le Code électoral et le Code des collectivités territoriales. C’est pourquoi il y a une deuxième étape qui va concerner la revue du Code électorale et celle des collectivités locales, et certains points en suspens qui seront discutés pour une durée de 30 jours», a-t-il renseigné.

Avant de poursuivre : «La troisième étape est la révision exceptionnelle des listes électorales pour une durée de deux mois, qui sera consacrée essentiellement pour les jeunes qui atteindront l’âge de voter. Et la quatrième sera consacrée au dépôt des candidatures. C’est le Code électoral qui a dit en 80 à 85 jours avant la date des élections.»

Ainsi, souligne l’expert, «si nous faisons la récapitulation de ces différents délais, on tombe à 7 mois 25 jours. Donc, un peu moins de 8 mois». «Si l’on prend comme date de départ le 2 avril 2021 pour l’évaluation du processus, on voit bien que techniquement, nous pouvons bel et bien organiser les élections locales au mois de décembre 2021, au plus tard», informe Saliou Sarr.

Tout en signalant : «Toutes les autres parties prenantes sont aussi pour l’organisation des élections en décembre 2021. La société civile a proposé la date du 19 décembre. Seul le pouvoir de la majorité est pour l’organisation des élections en janvier 2022.»

Assane SEYE-Senegal7