Accueil Actualités Pour sa réélection au 1er tour : Macky joue son va-tout

Pour sa réélection au 1er tour : Macky joue son va-tout

La sortie du chef de l’Etat à Frace24, enfle la polémique au Sénégal, notamment en direction de la Présidentielle de 2019 à propos de ses candidats les plus coriaces. Il a montré que Karim Wade et Khalifa Sall ne peuvent pas se présenter à cette élection et dit être sûr de la remporter dés le premier tour.
Macky joue son va-tout…

Le chef de l’Etat sortant, Macky Sall compte jouer son va-tout pour sa réélection. Il a déjà montré à l’opinion nationale et internationale que ses principaux adversaires : Karim Wade et Khalifa Sall ne seront pas de la course le 24 février 2019.
C’est vaut dire que la Présidentielle de février est bien partie pour se dérouler sans Karim Wade et Khalifa Sall. Ces deux candidats respectifs du Parti démocratique sénégalais (Pds) et de «Taxawu Dakar», suite à leurs démêlées avec la justice s’éloignent de ces joutes électorales.
A moins d’une situation extraordinaire, Karim Wade ne sera pas candidat en 2019. Si l’on se réfère à «l’incompétence» de la Cour suprême à se prononcer sur la décision de la Direction générale des élections (Dge) de ne pas accepter l’inscription de Karim Wade sur le fichier électoral, le candidat du Parti démocratique sénégalais (Pds) ne défendra pas les couleurs de son parti.
Et, même si les principaux lieutenants de Me Abdoulaye Wade, Oumar Sarr, notamment continue de marteler qu’ils ne présenteront aucun autre candidat hormis Karim Wade, les carottes semblent cuites pour le leader de la «Génération du concret », lequel voit sa dernière cartouche manquer sa cible.
Menaces de remettre Karim Wade en prison s’il revient au Sénégal, Macky Sall de demander à ce qu’on interroge le Droit. Pour le président de la République, «Karim Wade a été condamné à 6 ans de prison avec des amendes. Il a bénéficié d’une grâce de sa part, pour ce qui concerne la détention, les amendes à recouvrer sont là impayées et dans cette situation c’est la contrainte par corps, alors s’il décide de venir c’est son choix. S’il choisit de rentrer au Sénégal, il est libre puisqu’il est Sénégalais. Maintenant le reste c’est une affaire d’application du Droit».
…Et met en garde
«Je ne peux pas parler d’amnistie pour les deux parce que cela ne vient pas de moi, alors ce débat ne me concerne pas. Toutefois, je peux pas écarter en tant que Sénégalais, dirigeant et Président de la République, dans une circonstance nouvelle de réélection, si c’est la volonté des Sénégalais, d’engager une nouvelle phase de reconstruction nationale dans un esprit de renouveau et de consensus national. Je pense qu’il faut savoir tourner les pages aussi. Mon objectif politique très clairement est de gagner au premier tour». C’est mon objectif politique très clairement et je vais demander à tout le monde de m’accorder sa confiance dès le premier tour», a déclaré lé président Sall à la chaîne France24.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici