Pourquoi le Sénégal se retrouve sans médaille aux JO de Tokyo : la réponse de Guy Marius Sagna

Pour l’activiste Guy Marius Sagna, Macky Sall a choisi de faire une course à l’enrichissement personnel plutôt qu’une course de sortie de la pauvreté.
« Macky Sall participe à la course au meilleur garçon de course de l’impérialisme, à la course à celui qui durera le plus au pouvoir pour jouir du pouvoir et opprimer le peuple. Tel gouvernement, telles fédérations de sport, tels syndicats et centrales syndicales, telles associations sportives et culturelles (ASC) … », lit-on dans un document signé par Gms et qui nous est parvenu.
A l’en croire, c’est à cause des autorités qui nous dirigent et qui tiennent les rênes du sport que les résultats aux Jeux olympiques de Tokyo, ont été plus que catastrophiques pour le Sénégal qui se retrouve avec zéro médaille d’or, zéro médaille d’argent et zéro médaille de bronze.
Au moment où un pays comme le Cuba se retrouve avec 15 médailles dont 7 en Or, 3 en Argent et 5 en Bronze alors qu’il exporte des médecins, fabrique des vaccins et a un système d’éducation qui n’a rien à envier à ceux des pays dits développés.
« Et pourtant Cuba est victime d’un blocus économique de plus d’un demi siècle. Et pourtant le Sénégal est le pays le plus « aidé » du Caire au Cap. Nous Sénégal, dès que nous sommes bien classés, c’est que le détournement de deniers publics a un coefficient de 10, l’emprisonnement de résistants a un coefficient de 08, le vol des élections a un coefficient de 09, le lancer de grenades lacrymogènes sur les manifestants a un coefficient de 07, le retard des bourses des étudiants a un coefficient de 11, la parole non tenue a un coefficient de 12″, indique GMS.
Il rajoute : « Cuba n’a qu’une chose inconnue aux garçons de course de l’impérialisme : la forte volonté de souveraineté. D’ailleurs, en clin d’oeil aux autres peuples opprimés, ils ont appelé un de leurs vaccins contre le coronavirus : SOBERANA. Mais cette situation du Sénégal et de l’Afrique n’est pas une fatalité. Pour nous en sortir, un seul mot de passe: souveraineté.
Souveraineté économique. Souveraineté populaire ».