Accueil Actualités Présidentielle 2019-Promesses non tenues : Ce qui risque de plomber...

Présidentielle 2019-Promesses non tenues : Ce qui risque de plomber la réélection de Macky

Le Chef de l’Etat Macky Sall fait face à plusieurs de ses engagements qu’il ne parvient pas à honorer, notamment la réduction de son mandat de 7 à 5 ans et le fait de ne pas nommer son frère par décret. Egalement l’emploi des jeunes est laissé en rade et la justice, il en use comme bon lui semble. Toutes choses qui font que le Président Sall risque à bien des égards de ne pas rempiler à la tête du pays au soir du 26 février 2019.

Le président Wade avait été taxé de Wakh-Wakhet car il avait renié plusieurs fois plusieurs de ses engagements. Ainsi, à l’arrivée cela ne l’a guère servi. Et le Président Macky semble s’inscrire sur cette même lancée. Il avait  annoncé à la face du monde qu’il allait réduire son mandat de 7 à 5 ans mais la suite est connue de tous. Il avait également juré de ne jamais nommer son frère par décret, aujourd’hui, Aliou Sall est nommé Directeur général de la Consignation des dépôts (Cdp).Une caisse qui brasse des centaines de milliards de FCFA. Sur l’emploi des jeunes, le chômage  des jeunes est devenu endémique au sénégal. En ce qui concerne l’autosuffisance en riz, notre pays importe toujours du riz pour nourrir sa population. Et pour couronner l’échec de sa politique économique, ses services  maquillent le taux de croissance élevé et qui ne reflète guère le vécu des sénégalais. Au plan politique, le Chef de l’Etat doit aussi faire face à l’impopularité de ses responsables locaux devenus arrogants et versatiles vis-à-vis des Sénégalais. Egalement, ils sont incapable de mobilisent politiquement, rapporte Walf Quotidien. Sur le plan de la Justice, les Sénégalais sont d’avis qu’il emprisonne qui il veut et protège ses propres partisans qui ne sont pourtant pas nickel. Toutes se prévarications concourent à lui laisser une petite marge de manœuvre quant à sa réélection en 2019.

Assane SEYE-Senegal7