Présidentielle 2020: la plate-forme de l’opposition ivoirienne dit ne pas se sentir concernée par les résultats du scrutin

1

« Quelque soit le résultat de cette élection, nous ne nous sentons pas concernés par ce qui s’est passé » a déclaré Pascal Affi N’guessan, porte-parole de la plate-forme de l’opposition ivoirienne en fin d’après-midi de ce samedi 31 octobre 2020 à Cocody, Abidjan.

Pascal Affi N’guessan, a déploré les conditions d’organisation de ce scrutin.  » Dans la forme, il n’y a pas eu d’élection en Côte d’Ivoire. Dans le fond, nous pouvons dire qu’avec les informations qui nous été transmises , nos compatriotes ont boudé dans leur très grande majorité l’opération qu’a tentée monsieur Ouattara ce jour » a révélé Pascal Affi N’guessan, candidat à cette élection présidentielle. Pour l’opposition ivoirienne, le scrutin du jour est une « parodie d’élection » d’autant plus que la Commission électorale indépendante (CEI) qu’elle qualifie d’inféodée de proches du pouvoir n’a pas été réformée. Mais également un Conseil constitutionnel, qu’elle estime être à la solde du président sortant.

Il a par ailleurs félicité les militants de l’opposition qui ont respecté à lettre la consigne de « désobéissance civile » et au « boycott actif » du vote.  » Les jeunes sont restés mobilisés et des barricades ont été dressées afin d’empêcher le convoyage du matériel électoral. À Abidjan où certains centres ont ouvert, c’était le désert total comme en témoigne les images qui nous sont parvenues » a expliqué Pascal Affi N’guessan.
La plateforme de l’opposition a également déploré une douzaine de morts à l’intérieur du pays.  » Nous déplorons une douzaine de morts dont quatre dans la région du Gôh, deux dans la sous-préfecture de Niablé et plusieurs autres dans les localités d’Azaguié et autres » a-t-il révélé.

Faut-il le rappeler, les candidats Henri Konan Bédié et Affi Nguessan, respectivement président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) et du Front populaire ivoirien (FPI), n’ont pas pris part au scrutin du jour conformément à leur mot d’ordre de « désobéissance civile ».

abidjan.net

Show Comments (1)