Accueil Actualités Procès Gbagbo: Devant la CPI, la défense évoque l’absence de preuves

Procès Gbagbo: Devant la CPI, la défense évoque l’absence de preuves

Le procureur n’a pas suffisamment de preuves. Cela, dans le cadre des affaires Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. C’est ce qu’ont indiqué les avocats de la défense ce lundi, devant la Cour pénale internationale (Cpi),  à Haye (Pays-Bas).

Un dossier basé sur des présupposés. Voila ce que fustige les avocats de la défense. Ces derniers bottent la thèse du « plan commun » pour laquelle leurs clients sont poursuivis.

A lire aussi: Délits de presse – Macky réaffirme sa position : « Je n’enverrai jamais un journaliste devant la justice tant que… »

« C’est le même procédé intellectuel que le procureur a utilisé tout au long de sa réponse écrite et de son exposé oral. En laissant entendre de façon constante que l’absence de preuve directe de l’existence d’un soi-disant plan commun constituerait en fait la preuve de l’existence de ce plan commun. Autrement dit, une absence de preuve est, pour lui, la preuve évidente d’un complot. Les seuls ordres dont il est fait état dans le dossier sont des ordres normaux donnés par des gradés de l’armée et des gradés de police à leurs subordonnés en vue de prévenir les attaques des groupes de rebelles lourdement armés contre les institutions ou en vue de défendre la population », a déclaré Me Altit avant que Me Baroin, pour qui, « le procureur n’a rien, tout est construit sur du sable mouvant » ne lui emboite le pas.

Haye sur la carte:

A noter que l’ancien chef d’Etat ivoirien Laurent Gbagbo et l’ex-leader du Congrès Panafricain des jeunes patriotes, Charles Blé Goudé sont jugés pour des faits relevant de crimes contre l’humanité. Cela, dans les violences postélectorales en Cote d’Ivoire en 2010-2011.

Birama THIOR / Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

14 − 14 =