Accueil Santé Procréation médicalement assistée:  » Illégal et dangereux », selon Moustapha Diakhaté

Procréation médicalement assistée:  » Illégal et dangereux », selon Moustapha Diakhaté

La démission du président du conseil d’administration de l’hôpital Dalal Jamm de Guédiawaye continue de faire couler beaucoup d’ancre. Sur sa Page Facebook Moustapha Diakhaté s’est prononcé sur le projet de l’Etat de construire un  centre de procréation médicalement assistée.

L’ancien député n’est pas du tout d’accord pour la construction d’un centre de procréation médicalement assistée à l’hôpital Dalal Jamm de Guédiawaye. Parce que pour lui « l’utilisation des deniers publics dans cette opération est illégale dans la mesure où il n’existe pas au Sénégal de cadre juridique régissant la pratique de la procréation médicalement assistée ».

Avant d’ajouter que « pour le moment la loi sénégalaise se limite à énoncer le droit de tous les couples à accéder à la procréation médicalement assistée mais il n’y a pas de cadre légal. »

Cause pour laquelle selon lui « les praticiens reconnaissent exercer en toute illégalité, dans une espèce d’anonymat, en raison d’absence de cadre juridique . »

Cependant l’ancien ministre conseiller explique « l’absence de loi sur la procréation médicalement assistée, fait que la PMA peut s’adresser aux mariés mais aussi aux concubins et lesbiennes. »

« Face à ces risques éthiques, le Sénégal doit se doter d’une Loi pour réglementer les conditions de l’exercice et du recours de la procréation médicalement assistée » termine Moustapha Diakhaté.

                                                         Mouhamadou Sissoko-Senegal7

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici