Racine Talla, une calamité à la tête d’un patrimoine national (Par Alassane K. KITANE)

La RTS aurait dû aujourd’hui être l’une des locomotives du pluralisme démocratique, mais à cause du chauvinisme quasi morbide et du clanisme primaire de son DG, cette chaine est délaissée par les Sénégalais.
La RTS est d’un monolithisme incompatible avec la paix sociale et n’eut été la diversité médiatique et la grande patience du Sénégalais, ce pays aurait implosé à cause des manigances indignes de ce DG. Un étranger qui serait au Sénégal et qui n’aurait connu que cette chaine rentrerait chez lui avec la certitude qu’il n’y a qu’un seul parti politique dans notre pays et que le chef de l’Etat y est un monarque.

Comment un intellectuel, un sénégalais peut être aussi manichéen et chauvin dans la gestion d’un patrimoine commun?

Et le gars est tellement persuadé que la RTS leur appartient (lui et sa clique) au point d’intervenir en direct dans un débat de soirée électorale (chose anormalement rare d’ailleurs) pour arrêter la diffusion en direct des résultats sortis des urnes et en même temps interdire les commentaires des invités sur la forte probabilité d’une cohabitation à l’Assemblée nationale.
Cette réaction inélégante, absurde, rustique et bête de Racine Talla est le symbole de toute la canaillerie que Macky Sall a installée dans les institutions. «Résultats Benno», vous n’avez donc pas honte ? Vous n’êtes pas à votre place et vous le savez mieux que quiconque.

Seul un homme comme Macky sall peut parachuter un individu comme vous à la tête d’un patrimoine comme la RTS. Vous avez tellement dégradé et dépravé cette institution que les Sénégalais s’en sont détournés.

Vous êtes de la race des sbires dont le nom disparaît avec la chute du maître. La culture clanique qui vous a mis à la tête de la RTS est le plus grand danger que nous combattons depuis 2012. Depuis 2012 vous avez géré ce pays par la négation de l’altérité et le mensonge. Vous avez oublié le plus important : le mensonge à une durée de vie.

En direct vous interrompez des journalistes pour dire des vérités-mensonges. C’est du jamais vu. Quel manque de classe !

Alassane K. KITANE