L'Actualité en Temps Réel

Rapport Cour des Comptes : Mimi Touré invite le Procureur à sévir

Aminata Touré a invité le Procureur de la République à s’auto saisir après les nombreuses irrégularités relevées par la Cour des comptes dans la gestion des fonds covid-19.

La Parlementaire avait déjà interpellé, hier, le Premier ministre Amadou Ba pour qu’il vienne s’expliquer sur ces malversations présumées devant la représentation nationale.

Suite au rapport accablant de la cour des comptes sur la gestion des Fonds #Covid, le procureur de la République doit s’auto-saisir sans délai. #Senegal #Afrique.
— Aminata TOURE (@aminatatoureklk) December 20, 2022.

Pour rappel, des « fautes de gestion et des infractions pénales » présumés ont été commises au Sénégal dans la gestion des fonds anti-covid l’institution de conhttps://senegal7.com/coup-de-gueule-vers-un-echec-de-la-14eme-legislature/trôle qui demande l’ouverture d’une information judiciaire contre au moins 10 responsables, dans un rapport.

L’audit de la Cour des comptes porte sur les dépenses faites en 2020 et 2021 sur le « Fonds de riposte contre les effets du Covid-19″ d’un montant de plus de 740 milliards de FCFA. »Le montant total des dépenses (faites par différents ministères et) sans lien avec la covid-19 s’élève à 19.727.096.727 FCFA », soulève le document.

La Cour des comptes dit avoir par exemple relevé une « surfacturation » de plus de 2,7 milliards FCFA sur le prix du riz acheté et distribué aux populations les plus démunies dans un contexte de confinement, et plusieurs défauts de « pièces justificatives » de dépenses.

Elle a aussi constaté « un paiement en espèces aux fournisseurs pour un montant de 2,5 milliards FCFA » alors que les textes imposent un règlement des dépenses de l’Etat par chèque ou virement bancaire ou postal.

« L’analyse des aides et secours » à des familles fait ressortir que « des personnes, ayant les mêmes prénoms et noms de famille avec des numéros de carte d’identité identiques et parfois les mêmes adresses, ont bénéficié plusieurs fois de l’aide avec des montants différents ».

La Cour des comptes demande au ministère sénégalais de la Justice l’ouverture d’une information judiciaire contre au moins dix personnes dont des responsables dans des ministères impliqués dans la gestion du fond anti-covid, dans son rapport.

 

A LIRE AUSSI : TRAPPORT COUR DES COMPTES : GUY MARIUS ET MIMI TOURÉ DÉPOSENT DES QUESTIONS D’ACTUALITÉ AU GOUVERNEMENT

 Assane SEYE-Senegal7