Rebondissement dans l’affaire Miss Sénégal 2020 : Le procureur retourne le dossier à la Sûreté urbaine (SU)

Du nouveau dans l’affaire Miss Sénégal 2020.En effet , le procureur de la République a retourné le dossier à la Sûreté urbaine (SU), qui l’avait bouclé et transmis au parquet. Cette décision s’explique par le fait que les policiers se sont trompés de sujet d’enquête.


Les Échos renseigne dans son édition de ce vendredi que la SU s’est intéressé à l’affaire de viol présumé alors que le procureur avait demandé l’ouverture d’une enquête sur les faits supposés d’apologie du viol reprochés à Amina Badiane, l’organisatrice du concours Miss Sénégal.

Cette dernière avait déclaré qu’une fille violée est en partie responsable de son viol. Elle réagissait aux accusations de la lauréate 2020, Ndèye Fatma Dione, selon lesquelles elle a été sexuellement abusée dans le cadre des activités liées à son sacre.
Plusieurs associations féminines et l’ONG Jamra avaient porté plainte contre Amina Badiane pour apologie du viol. Le procureur avait alors saisi la SU pour voir si ces accusations étaient avérées ou pas.
Mais au lieu de s’intéresser à la déclaration de l’organisatrice du concours de beauté, les policiers ont braqué leurs radars sur l’affaire à la base de la déclaration incriminée : le viol présumé.

La SU était d’ailleurs arrivée à la conclusion que le viol n’a existé que dans la tête de la Miss Sénégal 2020. Cette issue de l’enquête initiale a été accueillie par Amina Badiane comme une victoire. Ainsi la SU va reprendre l’enquète.

Diaraf DIOUF Senegal7