Accueil Actualités Recomposition : Les alliances de la présidentielle déjà loin pour l’opposition?

Recomposition : Les alliances de la présidentielle déjà loin pour l’opposition?

Les alliances de l’opposition avant la présidentielle vont-elles tenir après la victoire de Macky Sall ? Les quatre opposants ont tous décidé de rejeter les résultats sans les contester dans un pacte commun. Khalifa Sall avait donné son soutien à Idrissa Seck, qui s’était affiché aux côtés d’Ousmane Sonko. Désormais chacun semble revenu dans son camp.

Après l’annonce des résultats de la présidentielle, Ousmane Sonko lance une tournée nationale à la rencontre des Sénégalais. Une annonce qu’il effectue seul lors d’une conférence de presse en évoquant déjà les élections locales de décembre 2019.Les images du 24 février paraissent alors lointaines. Le soir du premier tour, Ousmane Sonko et Idrissa Seck se sont affichés ensemble lors d’une conférence de presse conjointe, en front commun. Désormais dans l’entourage des deux candidats, on assure que s’afficher unis ne signifiait pas  proche d’Idrissa Seck. Faire durer les unions de la présidentielle, ce serait pragmatique, reconnaît un membre de l’opposition. Mais pour l’instant, ce n’est pas à l’ordre du jour. Y compris dans le camp de Khalifa Sall, rallié à Idrissa Seck. Certains estiment qu’il faudra d’abord « évaluer les bénéfices » du partenariat entre les deux hommes. Aucune alliance, aucun pacte ne seront reformés avant cette évaluation, qui n’a pas encore eu lieu.

Assane SEYE-Senegal7