Règlement 5 de l’UEMOA: Quand Demba Kandji était mis devant ses responsabilités

0

L’arrêt de la cour de justice de la Cedeao continue de faire couler beaucoup d’eau sous les ponts. Les Sénégalais déterrent  cet arrêté à cause du règlement 5 de l’Uemoa qui confère à Khalifa Sall un procès équitable où ses droits devraient être respectés.

Jusqu’à présent, l’opinion publique s’est focalisée exclusivement sur l’arrêt de la Cour de Justice de la CEDEAO, en date du 29 juin 2018. Il est vrai qu’en concluant que « le Droit à l’assistance d’un conseil dès l’interpellation, le droit à la présomption d’innocence et à un procès équitable de Khalifa SALL et des 5 autres requérants ont été violés », la Cour de Justice de la CEDEAO a balisé le terrain pour la libération du détenu politique, Khalifa Sall, informe Dakarmatin.

Assane SEYE-Senegal7

Leave a comment