Retour du confinement: Mimi Touré choisit

Avec cette 3ème vague de la covid et le variant Delta  les hôpitaux sont saturés à cause du nombre de malades. Pour une lutte de cette pandémie, beaucoup de sénégalais craignent un retour du confinement nocturne. Cependant, Aminata Touré, sur le «Grand Jury», ne pense pas que l’Etat doit suivre les pays qui ont institué ces types de restrictions.

«Non. Parce que nous n’avons pas le même contexte. Lorsque vous avez une économie à 90% informelle (les tailleurs, les vendeurs au marché etc.) le confinement est tenable économiquement. Parce que beaucoup de nos concitoyens doivent travailler et gagner leur vie jour après jour. Ils n’ont pas une dépense quotidienne sur une semaine.

Néanmoins, on peut prendre ces mesures-là :  rien ne nous empêche de faire des campagnes de masque dans les marchés, de réorganiser nos marchés de sorte qu’on ait la distanciation, avoir un système où on se lave les mains et surtout qu’on puisse vacciner ceux qui doivent se vacciner.

Donc chaque pays a son contexte particulier. Mais à mon avis, le confinement n’est pas l’unique solution. A un moment il fallait le faire. On ne l’avait pas fait, on se serait, peut être retrouvés dans la situation de la Tunisie. Donc en fonction du  contexte on doit pouvoir adapter.»

Fanta DIALLO BA-senegal7