Accueil Actualités Retrouvailles Macky-Idy : Rewmi va-t-il s’échouer dans l’Apr ?

Retrouvailles Macky-Idy : Rewmi va-t-il s’échouer dans l’Apr ?

Senegal7 s’était naguère fait l’écho d’un duo trop beau pour être vrai entre le Président de la République, Macky Sall et le leader du parti Rewmi Idrissa Seck. Le constat est d’autant plus important qu’il urge  de tenter d’en esquisser quelques pistes de réflexion. Le contexte politique  est chargé et les cartes se brouillent,  au gré de la surenchère politique entre ces deux personnages, semblant  plonger  nos compatriotes dans une fiction cinématographique. Après l’onde de choc de leurs retrouvailles grandeur-nature, Rewmi va-t-il s’échouer dans l’Alliance  pour la République ?

Ironie du sort. Les trajectoires croisées entre le Chef de l’Etat Macky Sall et le leader du parti Rewmi, Idrissa Seck continuent d’alimenter les débats les plus passionnés  au sein du landerneau politique national. L‘enjeu aura été de taille puisque Idrissa Seck a dû abandonner trivialement ou presque la conquête démocratique du pouvoir par l’entremise de son parti au profit d’une idylle aléatoire.

Il a en effet choisi de laisser son parti au vestiaire avant d’intégrer le pouvoir de Macky Sall par la petite porte. Il s’est de nouveau  hissé au pouvoir certes mais par l’orifice alors qu’il devrait le faire par la grande porte avec un projet de société fiable en synergie avec ses  militants et responsables.

Car, il faut le dire, la vocation d’un parti politique ou d’une coalition de partis, c’est de conquérir démocratiquement le pouvoir. Mais dans ce cas d’espèce, c’est une autre histoire. Contextuellement, la Covid-19 a bon dos car c’est une déferlante à l’échelle planétaire qui permet de sauver des apparences systémiques.

Mais ce prétexte ne peut avoir raison d’une idylle qui annihile les efforts d’un corpus politique national susceptible de permettre  aux Rewmistes de se hisser au pinacle  de façon diachronique. L’élégance démocratique est une denrée rare sous nos cieux  car les « deals »  et les « combines politiques » ont pris le dessus sur la chose politique. Désormais, les tenants du pouvoir ont affaire non pas aux sénégalais en chair et en os  mais bien à des statistiques déclinés en termes de suffrages.

Macky et Idy additionnent dans leur logique politique tout en omettant  la dimension valorisante du sénégalais détenteur de la souveraineté du peuple. On assiste ainsi à un vrai jeu d’échec du Macky même si l’on note une opposition velléitaire qui se cherche toujours. Nul ne dénie au demeurant au Président Macky Sall et à Idrissa Seck leurs retrouvailles légitimes  tributaires de leur option du moment mais il y a lieu de se demander aujourd’hui si le parti Rewmi ne va pas s’échouer dans l’Apr ?

Cette question est d’importance puisque parmi ces deux hommes politiques, chacun  a été Patron de l’autre et c’est Idy qui en est présentement le subalterne. Sur ce, si son parti ne se dilue pas dans l’Apr, il aura accusé un double échec. Abandonner la conquête démocratique du pouvoir par lui-même et ensuite refuser  de dissoudre son parti  Rewmi dans l’Apr. Etant entendu qu’il a déjà hérité de la quatrième Institution du pays comme rançon de son allégeance au Macky.

Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici