L'Actualité en Temps Réel

Secousses chez les Verts : Des caciques du Ps cogitent sur une candidature en 2024 

Le Parti socialiste (Ps) va-t-il poursuivre son compagnonnage avec la coalition Benno Bokk Yakaar ? La question est posée avec acuité surtout à un moment où d’aucuns pensent qu’une probable troisième candidature du Président Macky Sall est désormais hypothéquée au vu des résultats des élections législatives du 31 juillet. Ce qui est sûr, des caciques socialistes cogitent sur une possible candidature des «Verts» de Colobane en 2024.

Plus vieille formation politique du Sénégal, le Parti socialiste (Ps) pour la première fois de son histoire, n’a pas eu un candidat à une présidentielle. C’était celle de février 2019. Une démarche jugée compréhensible au vu de son compagnonnage avec le Président Macky Sall dans le cadre de la coalition Benno Bokk Yakaar.

Il était dit qu’il fallait gagner ensemble et gouverner ensemble. Au sommet du pouvoir depuis 2012 – avec des postes ministériels – à la tête d’une institution (HCCT), entre autres – le Parti socialiste a su bien tirer profit de son contrat politique avec Macky Sall.

Mais, il faut rappeler que cette formation politique s’est beaucoup affaiblie avec beaucoup de départs et pas des moindres. Pire, ses bases ne connaissent plus d’animations et les différentes instances ne fonctionnent pratiquement plus. Aussi en direction de février 2024 et pour redorer le blason de leur formation politique, des caciques socialistes cogitent sur une candidature en 2024.

C’est ce que nous avons appris de bonnes sources, qui affirment qu’ils «sont nombreux au sein du Ps, à vouloir à tout prix avoir un candidat pour 2024. Sinon, nous risquons de mourir politiquement, si cette dynamique se poursuit avec une opposition qui renait de ses cendres.» Dans cette optique, ils ont tenu plusieurs réunions pour échanger sur les résultats des élections législatives.

A ce niveau, leur constat coule de source. «Depuis 2012, après chaque élection, le Parti socialiste perd en volume. Nous risquons, si rien n’est fait, de ne plus exister. Nos militants et sympathisants sont découragés. La Secrétaire générale par intérim ne veut pas organiser de congrès et cherche à se maintenir à tout point de vue à son
Serigne Mbaye Thiam n’existe plus politiquement et ne peut pas gagner une élection», ont soutenu ces responsables, d’après toujours nos interlocuteurs.

Autant de raisons pour penser «à une candidature en 2024 pour se donner les moyens de continuer d’exister politiquement.» Mais aussi et surtout, «aller dans le sens de couper le cordon ombilical avec Macky Sall qui ne doit pas être candidat en 2024.»

Se disant conscients qu’il y aura forcément une «redistribution des cartes», pour eux, l’urgence est de pouvoir «sensibiliser des responsables qui ne cracheraient pas sur une candidature socialiste en 2024.»

Selon toujours nos sources, certains d’entre eux, «n’excluent pas de soutenir une candidature de Khalifa Sall», s’il recouvrait ses droits civils et politiques tout en clamant qu’Aminata Mbengue Ndiaye tout comme Serigne Mbaye Thiam ne peuvent plus créer de l’attraction autour du Ps. De l’autre côté, il y a Mor Faye, responsable socialiste qui est au Canada qui a déjà déclaré sa candidature pour 2024.

 

Avec Senegal7