Sélections Africaines : L’expertise locale est de plus en plus sollicitée

0

Dans le sillage de la dernière CAN (9 janvier au 6 février 2022) où 16 des 24 sélections nationales présentes étaient dirigées par des techniciens locaux, trois équipes ont décidé de faire appel à l’expertise locale.

C’est le cas du Cameroun, cinq fois champion d’Afrique, qui a décidé de faire venir, à la tête de sa sélection, son ancien emblématique capitaine, Rigobert Song. Double champion d’Afrique en 2000 et 2002, l’ancien défenseur central va prendre le relais du Portugais Antonio Conceiçao, demi-finaliste de la dernière Coupe d’Afrique des nations (CAN). Si le Portugais a eu dans un premier temps l’aval du ministère camerounais des Sports, il a été finalement obligé de plier bagage, le président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Samuel Eto’o, ayant décidé de confier les rênes des Lions Indomptables à son ancien coéquipier.

En Mauritanie, le Français Didier Gomes Da Rosa qui avait remplacé son compatriote Corentin Martins en novembre dernier, a cédé sa place au Comorien Amir Abdou.

Le technicien comorien de 49 ans qui avait dirigé pendant huit ans la sélection de son pays qu’il a conduite en huitième de finale de la CAN pour sa première participation à la Coupe d’Afrique des nations, était le coach du club mauritanien du FC Nouadhibou.

A la CAN 2021 remportée par le Sénégal d’Aliou Cissé, Da Rosa avait perdu ses trois matchs de poule respectivement contre la Gambie 0-1, la Tunisie 0-4 et le Mali 0-2.

Quart de finaliste de cette même compétition, la Tunisie a remplacé le local Mondher Kebaier en poste depuis 2019. Le succeseur d’Alain Giresse sur le banc de la Tunisie a été remplacé par son adjoint Jalel Kadri.

Pour rappel, les sélections du Cameroun et de la Tunisie sont pourtant engagées dans les barrages de la Coupe du monde 2022 programmées les 25 et 29 mars, note l’Aps.

Assane SEYE-Senegal7

 

Leave a comment