Accueil Actualités Semaine internationale de la courtoisie au volant : L’exception à la conduite...

Semaine internationale de la courtoisie au volant : L’exception à la conduite des Sénégalais

Le sénégalais au volant, c’est comme un « fou » assis sur un objet métallique qu’il  fait dériver suivant ses joies ou ses colères. La semaine internationale de la courtoisie au volant qui est fêtée un peu partout dans le monde appelle à des comportements plus décents en matière de conduite et au respect du code de la route. Malheureusement au Sénégal, les insultes ne fusent que si l’on est au volant.

Publicité

Tous les acteurs qui participent à l’effort du volant son conviés chaque année pour une semaine de prise de conscience, d’introspection et du respect du code de la route du 12 au 20 mars. En effet tous ceux qui roulent aux volants de leurs véhicules sont concernés par cette semaine internationale de la courtoisie au volant. Il s’agira pour ces acteurs  de s’imprégner de la conduite au volant, de se conformer au respect du code de la route et de rester courtois en conduite. Mais il faut dire qu’au Sénégal, ceux qu’on appelle les « fous » du volant se plaisent à voler les priorités des autres, à s’insulter avec un écart de langage, à se cogner les bagnoles et parfois même à en venir aux mains. Et pour la plupart, ce sont les  chauffeurs de cars rapides, de Ndiaga Ndiaye et les taxis-men qui sont  épinglés  pour mauvaise conduite. Mais aussi, une bonne partie des Sénégalais conduisent très mal et n’adoptent aucune courtoisie  une fois au volant. Et la semaine internationale de la courtoise au volant est une occasion pour eux de mettre à profit cette consécration pour réviser leur façon de conduire. Car, la conduite peut toujours être irréprochable.

Assane SEYE-Senegal7

 

Publicité