Série de grèves : Après les enseignants, les syndicats de la santé entrent dans la danse

0

Le front social est de plus en plus en ébullition au lendemain de l’inauguration du stade Abdoulaye Wade de Diamniadio qui a coûté 156 milliards de FCFA. Après les syndicats d’enseignants qui observent des grèves interminables, ce sont les syndicats de la santé qui, à leur tour, ont décrété 48 heures de grève générale sur l’ensemble du territoire national le jeudi 03 et vendredi 4 mars 2022.

La conférence des secrétaires généraux de la fédération des syndicats de la santé (F2S) a lié l’acte à la parole. La perturbation du secteur de la santé se confirme, car Cheikh Seck, SG de ladite fédération, a annoncé la couleur en mettant en branle le premier plan d’action pour se faire entendre car, dit-il, l’État n’a jamais donné suite à leur correspondance.

« S’étant réunis hier lundi pour discuter du mot d’ordre lié au plan d’action à dérouler, les syndicalistes ont fixé les règles de la grève. À ce titre, après une large concertation avec les différentes sections des syndicats de base membres de la fédération, il a été retenu de ce qui suit : le Boycott des journées de vaccination contre la poliomyélite; une grève générale de 48 heures sur l’ensemble du territoire national le jeudi 03 et vendredi 4 mars 2022 et enfin la rétention d’informations à partir du 5 mars 2022 », a souligné le syndicaliste joint par téléphone par L’Observateur.

A.K.C – Senegal7

Leave a comment