Accueil Actualités Sommet de Ryad sur les investissements : Les défections se poursuivent

Sommet de Ryad sur les investissements : Les défections se poursuivent

Au rythme où vont les choses, Ryad pourrait ne compter que sur deux pelés et trois tondus pour son sommet sur l’investissement. Aujourd’hui, c’est au tour du Secrétaire d’Etat américain au Trésor de décliner l’invitation du royaume. Ce, après que la directrice du Fmi, Christine Lagarde, le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire ou encore le ministre britannique du Commerce Liam Fox ont décliné la leur.
Ce boycott intervient après la disparition, dans des conditions douteuses, du journaliste saoudien travaillant pour le Washington Post, Jamal Khashoggi.

Le Forum économique de Riyad, «Future Investment Initiative», est une des pièces maîtresses du changement voulu par le prince héritier d’Arabie saoudite. Mohammed Ben Salman a lancé la première édition, l’an dernier. Et il sort le grand jeu : à coups d’hologrammes et de robots parlants, il veut éblouir les 3 500 chefs d’entreprises présents. Le but est d’attirer les investisseurs internationaux pour les embarquer dans son projet pharaonique baptisé Vision 2030.Un projet censé transformer radicalement l’économie saoudienne et la société également. Il s’agit de réduire la dépendance du pays aux revenus issus du pétrole et de miser davantage sur d’autres secteurs comme la technologie et l’industrie des loisirs et du tourisme.

Quant au Président sénégalais, Macky Sall, il fera bien le voyage. Il a, selon le communiqué du conseil des ministres d’hier, informé le conseil de «son voyage à Ryad, le 24 octobre 2018, à l’invitation du Roi Salman Ben Abdelaziz al Saoud, pour participer à la Conférence sur l’investissement, organisée par le Royaume d’Arabie Saoudite».
Cheikh KANE / SENEGAL7