Tentative d’interpellation d’un garde du corps de Sonko : Bounama Kanté parle de provocation

En plein meeting à Tamba, les responsable de la coalition Yewwi Askan Wi ont reçu une notification du Commissaire de Police de la ville, qu’il devrait être procédé à l’arrestation d’un membre de la garde rapprochée de Sonko, à la suite de la plainte déposée par le maire de Thiès ,sur son agression par les membres du cortège du leader de Pastef dans sa ville, relève Senegal7.

L’ex-adjoint au maire, Bounama Kanté,et responsable de Yewwi Askan Wi, s’en est indigné : « Comment dans un contexte pareil de grande mobilisation, on veuille arrêter un membre de la sécurité de Sonko ? C’est de l’acharnement  et de la provocation ».M.Kanté a souligné qu’il y avait plusieurs occasions de procéder à l’arrestation de la personne sans grand bruit.

« Pourquoi vouloir attendre que la foule grossisse, pour essayer de l’arrêter. Ce que viennent de faire les autorités policières est vraiment inadmissible. Heureusement qu’elles ne sont pas passées à l’acte. Sinon, les conséquences pouvaient être très fâcheuses.

Qui sait comment aurait pu réagir une foule aussi nombreuse ? Nous déplorons de tels comportements et rappelons à tous que des actes pareils ne nous ébranlent pas outre mesure. »le responsable politique de Tamba a ajouté : « Nous sommes plus que jamais sereins et déterminés à mener le combat pour une victoire écrasante de la Coalition Yewwi Askan Wi », renseigne le Quotidien.

Assane SEYE-Senegal7