Accueil Politique Thierno Alassane Sall : « Baïla Wane a échappé à la justice,...

Thierno Alassane Sall : « Baïla Wane a échappé à la justice, parce qu’il a rejoint Macky Sall »

Après le département de Podor, Thierno Alassane Sall président du mouvement « République des valeurs  Dekkal Ngor » s’est rendu avant-hier à Saint Louis. Dans la capitale du Nord, l’ancien ministre de l’Energie est en tournée de massification de son mouvement. Il a parlé du procès de Khalifa et dénoncé une justice à deux vitesses. Selon lui, si  Baïla Wane a échappé à la justice uniquement parce qu’il a rejoint le pouvoir.

Thierno Alassane Sall, président du mouvement « République des Valeurs… » s’est rendu  ce week-end à l’université Gaston Berger de Saint-Louis où il a participé à une conférence axée sur « le Numérique et le développement ».Il estime que la situation du pays est préoccupante. Sur le procès de Khalifa Sall, il dénonce une justice faite de « deux poids-deux mesures » et rappelle que les sénégalais savent ce qui se passe sur l’affaire du maire de Dakar. « Il ne faut pas qu’on croit que le peuple sénégalais est dupe. Nos sommes informés et conscients qu’il y a des dossiers autrement plus explosifs que celui de Khalifa Sall. Quel que soit ce qu’on a pu lui reprocher et sans préjudice de ce qu’il a pu faire et ce que cela réserve, le dossier de la Loterie Nationale Sénégalaise (Lonase) avec des aveux circonstanciés de l’ancien Dg qui était dans les liens de la  détention  qui a bénéficié de ce qui ressemble à une caisse d’avance au niveau de la Lonase. Et tous les graves faits qui ont été reniés dans un dossier extrêmement complet comme la Lonase. Et comme par miracle, l’Etat a retiré sa plainte. En cette circonstance, on n’a pas eu le même zèle de la part de l’Agent judiciaire de l’Etat ni du procureur. Aujourd’hui certains protagonistes font partie d’une retrouvaille dénommée « Cercle des Amis  de Macky Sall ».Et d’ajouter : « Si Khalifa était membre de ce cercle, il n’aurait pas subi les foudres de la justice ».En effet pour Thierno Alassane Sall, derrière le dossier de Khalifa, il y a une volonté manifeste d’éliminer un adversaire politique.

Senegal7.com