L'Actualité en Temps Réel

Touba : ça chauffe entre la Police et la milice « Khoudamoul Khadim »

Commissaire Thiombane dénonce la puissance publique exercée par les « milices »

Même si elle n’a pas encore de statut spécial? la gestion de la sécurité à Touba obéit à un certain nombre de règles. En plus de celles définies par le législateur sénégalais, les interdits et recommandations de Serigne Touba y font figure de loi.

C’est la raison de la création de Safinatoul Amane mais aussi Khoudamoul Khadim, deux structures chargées de veiller au respect de la ligne de conduite tracée par le Fondateur du Mouridisme. C’est connu de tous, à Touba, il est interdit de fumer, boire de l’alcool ou porter des pantalons pour les femmes.

Et les autorités religieuses veillent à leur application dans la ville sainte ,grâce à la « Police des mœurs » Safinatoul Amane. Cette milice, qui fait l’objet de beaucoup de critiques; a été secondée récemment par Khoudamoul Khadim.Et cette dernière semble s’arroger des prérogatives qui ne sont pas du goût du Commissaire Thiombane.

Khoudamoul Khadim procède à l’arrestation d’une femme

Tout est parti de l’arrestation d’une femme par les éléments de Khoudamoul Khadim qui ont jugé sa tenue indécente. Mais, cette dernière ne s’est pas laissé faire, car elle a appelé la Police qui est « venue la délivrer des griffes de cette police des mœurs .

Revenant sur le différend, le chef de la Police de Ndamatou a déclaré : « Khoudamoul Khadim doit savoir qu’il n’est pas investi de prérogatives de puissance publique. Et qu’aucune loi ne lui permet de procéder à l’arrestation des gens dans la rue ».Pour Commissaire Thiombane, aucune loi ne permet à cette police des mœurs d’exercer les missions dévolues à la Police Nationale? renseigne les Echos.

Assane SEYE-Senegal7