Accueil Actualités Touba : La chasse gardée des politiques

Touba : La chasse gardée des politiques

En cette veille de Magal, c’est la ruée vers Touba pour les hommes politiques. Du pouvoir comme de l’opposition. Ainsi, à la suite du chef de l’État, Macky Sall, qui était dans la cité religieuse, Idrissa Seck, Malick Gakou, Pape Diop, Ousmane Sonko,  Khalifa Sall, une délégation de Wade, pour ne citer que ceux-là, ont fait leur ziar à Touba et ont été reçus par le Khalife des mourides. Certains, se sont également rendus auprès d’autres autorités religieuses dans la ville sainte.

Véritable poumon électoral

La ville de Touba devient ainsi, la chasse gardée des politiques. Tous ceux qui prétendent diriger le Sénégal tiennent Touba comme un raccourci pour arrivée à la Magistrature suprême. En son temps, Wade n’avait-il pas déclaré que c’est grâce à Touba qu’il était élu et réélu Président du Sénégal.

En ce sens que Touba, pèse sur la balance à chaque élection. Ce, au vu de sa démographie.  Deuxième ville la plus peuplée du Sénégal après Dakar, celui qui remporte la ville de Bamba lors d’une élection a mille chances d’arriver premier ou deuxième.

Récemment, le leader du parti Rewmi s’en est rendu compte. Défait dans presque toutes les grandes villes, Idrissa Seck est arrivé premier à Touba lors de la dernière élection Présidentielle, suite au boycott du Pds. Ce qui a fait qu’il était arrivé deuxième derrière Macky Sall.

Médiateur sans pareil

La localité de Touba, considérée comme la plus grande confrérie religieuse du pays est devenue un lieu de refuge de politiques et de lamentation. La ville sainte intervient dans tous les conflits politiques pour une issue heureuse.

La poignée de main entre l’ancien chef de l’Etat, Me Wade et son successeur à la tête du Sénégal en est une parfaite illustration.

  Le Président Sall pour mieux assoir son régime, le stabiliser, créer les conditions d’une convergence de vues avec son opposant le plus farouche et l’ancien Président Wade revenu au-devant de la scène politique en tentant de trouver des solutions aux problèmes qui le concernent, notamment, l’avenir judiciaire de son fils et son retour d’exile, ont tous deux tournés vers Touba pour régler leur différend.

Ce qui fut. Sur ordre de Serigne Mountakha Mbacké, les deux hommes se sont retrouvés après plus de sept ans de froid.

En sus, l’intervention du huitième khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, aurait d’ailleurs conduit à la grâce présidentielle accordée à Khalifa Sall et à deux de ses coaccusés par le président Macky Sall. La libération de Karim Wade aussi, aurait été possible grâce à Touba.

 Pape Alassane Mboup-Senegal7

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici