L'Actualité en Temps Réel

Trafic international de drogue : Dakar plaque tournante des Narcos !

Devant l’ampleur des saisies record de cocaïne sur notre territoire, les autorités de notre pays avaient enfin pris conscience de la plaque tournante du trafic international de drogue que constitue Dakar. Non seulement des Tonnes de cocaïne ont été saisies pour la seule année 2019, mais que les commanditaires restent toujours tapis dans l’ombre des convoyeurs. C’est dans ce cadre que le Chef de l’Etat avait mesuré la capacité de nuisance des cartels au point d’émettre le vœu de mettre en place un Procureur spécial qui aura en charge l’Octris. Mais depuis lors, on en a plus parlé. Mystère et boule de gomme !

Ces derniers temps, l’on ne parle que de la saisie record de drogue au Port de Dakar ,au niveau des postes frontaliers de notre pays ou  au large de Dakar. Pour la seule année 2019,Dakar a battu le record de saisie de drogue dure (Cocaine, hashich, chanvre indien…).

Non seulement plusieurs Sénégalais ont été arrêtés après la découverte de 789 kilos de cocaïne au Port, mais aussi d’autres nationalités ont été arrêtées, gardés en prison, puis libérés sans qu’on puisse en comprendre le pourquoi. Mais le plus cocasse dans cette affaire, c’est que celui qui était considéré comme le cerveau de l’importante quantité de drogue saisie par la douane au port de Dakar, Ibrahima Thiam alias «Toubeye» s’était rendu chez le doyen des juges.

Non seulement pour se constituer prisonnier, mais aussi pour sauver sa peau face aux menaces de mort de la part des cartels de la drogue l’accusant d’avoir «torpillé» le convoi de Dakar. Au courant des années 2018 et 2019,Dakar a attiré l’attention du monde en raison de la récurrence des quantités énormes de drogue saisies par notre Douane Nationale et nos forces de défense et de sécurité.

Et les nombreuses saisies de drogue sur notre territoire national s’expliqueraient par le fait qu’il y aurait eu une surproduction mondiale de cocaïne au niveau des pays de l’Amérique du Sud tels que la Colombie, principal producteur, ainsi que le Pérou, la Bolivie, le Brésil et le Mexique, entre autres.

C’est le Témoin qui avait livré l’information. La production mondiale de cocaïne a atteint un record jamais égalé dans l’histoire des narcotrafiquants : 25 00 tonnes sont produites et stockées soit une valeur marchande surréaliste de 1 million de milliards de nos francs (un billard  fcfa).

Un officier des douanes sénégalaises aurait même présumé qu’avec ce stock énorme, c’est toute l’économie mondiale qui risque de s’effondrer. Sans oublier les dommages sociaux liés à la consommation en termes de destruction de la jeunesse des pays visés par les trafiquants”.

En effet selon cet officier, si la production de cocaïne ne nécessite aucun investissement par contre l’exportation et la commercialisation posent problème au niveau des frontières du pays du monde. Sans prétendre énumérer les multiples saisies de drogue dans notre pays entre 2018 et 2021 , la dernière en date est cette saisie de 2026 kg de cocaïne pure à 363 km au large de Dakar par notre marine nationale,  le 17 octobre dernier.

L’on se rappelle aussi la disparition de 500 kg de cocaïne saisie en 2019 sur les 1700 kg initialement déclarés. L’opération avait été menée par le patrouilleur le Fouladou en coordination avec la Guardia civile espagnole. Pourtant, jus qu’ici, aucune enquête n’a été diligentée par les autorités compétentes pour savoir d’où sont passés ces 500 kg de cocaïne. C’est un secret de polichinelle que Dakar aujourd’hui fait office de plaque tournante des plus grands narcotrafiquants de ce monde. Le Sénégal est bien un pays en danger. Et cela, sur tous les plans !

Assane SEYE-Senegal7