L'Actualité en Temps Réel

Traité de faux étudiant : Il pète les plombs et roue de coups son adversaire

Mamadou Alpha Barry a failli passer l’arme à gauche. Sévèrement battu par Birahim Diémé, il s’est réveillé à l’hôpital. Les deux journaliers ont eu une prise de bec au moment où ils s’apprêtaient à décharger un conteneur de la société UNIPARCO.

Traité de faux étudiant par Mamadou Alpha Barry, Birahim Diémé a violemment réagi. Selon Rewmi Quotidien, à la suite de la bagarre qui a éclaté entre eux, ils seront licenciés par leur employeur.

Décidé à laver cet affront, Birahim Diémé attend de pied ferme son ennemi juré en dehors de l’entreprise. Armé d’un bâton, il le rouera de violents coups.

Informés, les sapeurs-pompiers rappliquent sur les lieux et évacuent la victime. Muni d’un certificat médical assorti d’une incapacité temporaire de travail de 21 jours, M. Barry saisit la justice.

Attrait devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, pour coups et blessures volontaires, le prévenu, qui allie étude et travail, tente de diminuer sa responsabilité pénale.

Il déclare que la partie civile a été la première à lui donner un coup de pierre. « C’est en voulant l’esquiver que le bâton l’a touché. J’avais pas l’intention de le blesser », dit-il.

Prenant la parole, le plaignant soutient avoir reçu deux coups de bâton à la tempe et à l’avant-bras. Pour la réparation du préjudice subi, il a réclamé la somme de 65 000 Fcfa.

L’avocate de la société a requis l’application de la loi.

Conseil du prévenu, Me Ousmane Thiam a sollicité la clémence. Il sera suivi par le président du tribunal qui a condamné le prévenu à un mois de prison ferme et à payer 65 000 Fcfa à la partie civile.

Assane SEYE-Senegal7