Accueil Actualités Troisième mandat: Alpha Condé va forcer …

Troisième mandat: Alpha Condé va forcer …

Alpha Condé a-t-il l’intention de tripatouiller la constitution guinéenne pour s’offrir un troisième mandat en 2020 ? La question vaut son pesant d’or au vu de certains signes qui ne trompent pas. En effet, le mandat des députés guinéens, arrivé à terme le 13 janvier 2019, a été illégalement prorogé par décret. Ce fut l’acte premier qui a mis la puce à l’oreille, à l’opposition. Pour sûr, celle-ci n’a nullement l’intention de se faire surprendre par le pouvoir. Elle est sur ses gardes. Prêt à en découdre ! D’ailleurs, des soupçons nourris à l’endroit du régime ont donnée naissance, dans la foulée, au Front national pour la défense de la constitution (Fndc). Et ces dernières semaines, les militants hostiles au troisième mandat, réel ou imaginaire, ont multiplié des mouvements de protestations. Un message clair lancé à Alpha Condé qui n’a pas manqué de réagir. Mais comment ? Gare aux trouble-fêtes !Le président guinéen ne veut, en aucun cas, faire cadeau aux protestataires qui croient devoir le sevrer, de sitôt, des délices et des coulisses du pouvoir. En dépit du caractère pacifique des manifestations, celles-ci sont brutalement réprimées. Les manifestants sont arrêtés pour faire l’exemple et étouffer toute protestation. Récemment, ce sont 7 membres du Fndc qui ont interpellés dans la ville de Kindia, à 135 km de Conakry. Jugés, ils ont été condamnés début mai, à 3 mois de prison ferme et à une amende de 500 000 francs guinéens (31 788,36 FCFA. «C’estune condamnation injuste qui ne repose sur aucune base légale», s’indigne Me Salifou Beavogui leur avocat. Il se dit «surpris»et «écœuré»que le juge ait une main aussi lourde sur des innocents qui n’ont fait «qu’exprimer comme tout le monde leur opinion», informe Dakarmatin. Mais pas sûr que l’opposition recule.
Assane SEYE-Senegal7