Tuerie de Boffa-Bayotte: René Capin Basséne et Cie mettent fin à leur troisième grève de la faim

0
René Capin Basséne et Cie ont arrêté leur troisième grève de la faim après une médiation de la société civile
René Capin Basséne, Omar Ampoï Bodian et Cie avaient, pour la troisième fois, décrété une grève de la faim mardi dernier. Un mot d’ordre que les grévistes ont décidé de lever suite à leur rencontre avec des membres de la société civile à la prison de Ziguinchor, rapporte, Libération online qui cite des proches des familles des détenu. «C’est suite à la médiation de la société civile locale, avec à sa tête le coordonnateur du mouvement citoyen «Vision citoyenne» Madiadiop Sané, qu’ils ont décidé de surseoir à leur grève de la faim ». D’après les mêmes interlocuteurs, «d’autres bonnes volontés, des dignitaires religieux et coutumiers de la région, des leaders d’opinions se sont aussi impliqués pour une issue heureuse ».
«Nous avons convaincu René Capin Basséne et ses amis à renoncer à leur grève de la faim illimitée. Il s’agit maintenant pour nous, de porter leur combat afin qu’ils puissent être jugés et édifiés sur leur sort », confirme Madiadiop Sané .

Les personnes détenues dans l’affaire de la tuerie de Boffa Bayotte réclament toujours l’ouverture de leur procès. En effet, Réné Capain Bassène et Cie attendent depuis près de quatre (4) ans.

Les détenus, arrêtés après la tuerie de Boffa Bayotte, sont poursuivis pour associations de malfaiteurs, assassinat, participation à un mouvement insurrectionnel et détention d’armes à feu sans autorisation.

Le 6 janvier 2018, 14 bûcherons ont été tués dans la forêt de Boffa-Bayotte en Casamance. L’enquête menée par la gendarmerie a permis l’arrestation de 16 personnes considérées comme les présumés auteurs de ce massacre.

Diaraf DIOUF Senegal7
Leave a comment