Turquie: une ville proche de la frontière syrienne frappée par un attentat

0

Un véhicule piégé a explosé ce vendredi 5 juillet dans la ville turque de Reyhanli, à proximité de la frontière syrienne, faisant deux morts et un blessé grave.

Avec notre correspondante à Istanbul,Anne Andlauer

Le véhicule a explosé alors qu’il circulait sur une avenue passante de la ville turque de Reyhanli, à quelques kilomètres de la frontière syrienne. C’était le début d’après-midi et, très vite, le président Recep Tayyip Erdogan a confirmé la cause de l’explosion, une bombe cachée dans la voiture, et l’hypothèse privilégiée par les enquêteurs, un acte terroriste.

Les occupants du véhicule ont rapidement été identifiés. Il s’agissait de ressortissants syriens enregistrés en Turquie, a indiqué le ministre de l’Intérieur, Süleyman Soylu. Ils ont été victimes d’une bombe artisanale qui, selon le ministre, n’aurait causé aucun dégât alentour. Les enquêteurs s’intéressent à l’entourage de ces Syriens pour déterminer les auteurs et les motifs de cette attaque.

En mai 2013, une double explosion à la voiture piégée dans ce même district de Reyhanli avait tué 52 personnes, dans un des attentats les plus meurtriers de l’histoire de la Turquie. À l’époque, Ankara avait accusé les services de renseignement syriens. Un citoyen turc présenté comme le planificateur de l’attaque et huit de ses coaccusés ont écopé en mai dernier de peines incompressibles de prison à vie.

Saliou Ndiaye
Leave a comment