L'Actualité en Temps Réel

UGB: Les exigences du SUDES/ESR pour la reprise normale des enseignements

0

Université Gaston Berger : Les exigences du SUDES/ESR pour la reprise normale des enseignements

Le SUDES/ESR à l’issue de la visite d’une délégation du bureau national à l’université Gaston Berger de Saint-Louis s’est entretenu avec le nouveau Recteur de l’UGB, le Pr Ousmane Thiaré, des collègues enseignants-chercheurs, l’Agent Comptable Particulier de l’UGB et des représentants syndicaux des Personnels Administratifs, Techniques et de Service. 
Des moments forts qui ont été l’occasion de discuter des difficultés autant administratives que pédagogiques, qui ont été révélées à l’opinion par la tragédie du 15 mai. 
À l’issue de ces rencontres, les membres du bureau national ont tenu une réunion d’évaluation avec les camarades de Saint-Louis. Au cours de cette réunion, il a été réitéré l’engagement du SUDES/ESR à participer à l’effort de résolution du conflit et des perspectives de solution ont été dégagées avec les différents interlocuteurs. 
Le SUDES/ESR a salué l’initiative UGB debout qui a significativement contribué à la reprise des activités et au nettoyage de l’Université 2. Mais a aussi demandé instamment au gouvernement de mettre en place une commission d’enquête indépendante afin d faire toute la lumière sur l’enchaînement des évènements qui a abouti à cette tragédie. Le Sudes a enfin engagé le gouvernement à accorder une aide exceptionnelle à l’Université Gaston Berger afin qu’elle puisse très rapidement réhabiliter les bâtiments incendiés et remplacer le matériel perdu et dégradé. 
Au-delà de ces aspects conjoncturels, le Sudes/ESR exige du gouvernement qu’il procède à des réformes structurelles pour restaurer un climat de confiance et de stabilité favorable au bon déroulement des enseignements. Mais aussi a demandé aux étudiants d’envisager d’autres méthodes de lutte que la désertion des amphithéâtres afin que les enseignements puissent reprendre et que l’Université accomplisse sa mission qui est celle de former la jeunesse de notre pays. 

laissez un commentaire