L'Actualité en Temps Réel

Une majorité pour une 3e candidature de Macky : Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Nombre de  chefs d’Etat  de pays  africains de la sous-région ont tenté le coup institutionnel  d’une troisième candidature pour briguer la magistrature suprême. La Côte d’Voire ne fait pas exception à la règle avec le Président Alassane Ouattara qui s’est tapé une  troisième candidature sans anicroches.

En Guinée, le Président  Alpha Condé a remis le glaive mais cela ne l’a pas porté chance. Colonel Mamoudou Doumbouya l’a déposé arguant son pouvoir inconstitutionnel.

En Guinée Bissau, l’onde de choc d’un coup de force avorté n’a pas fini d’être moralement amortie. Au Pays de la teranga, les sénégalais restent  toujours   suspendus au flou persistant  du président Macky Sall qui se calfeutre toujours sur son « ni Oui ni Non ».

Comble du destin, les législatives sont venues conforter l’opposition qu’une troisième candidature du Chef de l’Etat ne sera plus possible. Benno a flanché en ce qui concerne sa majorité d’antan qui était plus que confortable avec 83 sièges  suivie de Yewwi-Wallu 80 sièges ,les Serviteurs 1 siège et Aar Sénégal 1 siège.

La question aujourd’hui est de se demander si le pouvoir de Macky manœuvre encore pour obtenir plus que 83 sièges afin de mettre en orbite la troisième candidature de leur Chef ?

La question reste entière en ce sens que les sénégalais se demandent toujours si le jeu d’une troisième candidature du Macky  en vaut la chandelle d’un pays qui l’aura tourné le dos par le biais du scrutin Législatif !

Assane SEYE-Senegal7