Accueil Actualités Une Plainte Contre Ceux Qui Lavent Les Fous (Par Anssoumana Dione)

Une Plainte Contre Ceux Qui Lavent Les Fous (Par Anssoumana Dione)

Fous

Certes, le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Monsieur Abdoulaye DIOUF SARR, a presque gagné la bataille contre la Covid-19 au Sénégal. Conséquence, notre pays est cité en exemple dans ce domaine, partout à travers le monde. Alors, une grande fête pourrait être organisée à son honneur, pour cette victoire sur cette pandémie. Mais, ce serait sans compter avec les malades mentaux errants, ignorés dans leurs souffrances, par l’autorité sanitaire, qui n’a pris aucune disposition pour leur protection, même pendant le couvre-feu, décrété par le chef de l’Etat Macky SALL.

Malgré toutes les interpellations de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), seule habilitée à dérouler un programme pour leur retrait de la rue, le Ministre Abdoulaye DIOUF SARR, refuse de lui restituer son Siège à Kaolack, conformément aux recommandations de la Direction Générale de l’Action Sociale. Et, jouant avec leur triste sort, des individus circulent dans ladite commune, avec une ambulance, pour offrir un bain aux malades mentaux errants, avant de les laisser à nouveau dans la rue.

Pour Ansoumana DIONE, Président de l’ASSAMM, le Ministre Abdoulaye DIOUF SARR est l’unique responsable de cette injustice infligée aux malades mentaux errants, par des activistes ignorant les dispositions de la loi 75-80 du 09 juillet 1975, relative au traitement des maladies mentales et au régime d’internement de certaines catégories d’aliénés. De plus en plus, des individus les font déplacer, de façon arbitraire, dans des endroits inadaptés, actes réprimés par la loi, contrairement à ce que pensent beaucoup de citoyens.

C’est pourquoi, leur défenseur. Ansoumana DIONE, invite le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Monsieur Abdoulaye DIOUF SARR, à bien vouloir déposer une plainte contre toute personne ou organisation, exerçant de telles pratiques, bafouant totalement la dignité des malades mentaux errants. Et, pour leur prise en charge médicale gratuite et leur réinsertion sociale, le Président de l’ASSAMM exige, à l’instar de la plainte, la restitution de son Siège de Kaolack, confisqué puis fermé depuis 2013, acte sans lequel rien de concret ne pourra se faire avec cette couche vulnérable.

Rufisque, le 13 novembre 2020,

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici