L'Actualité en Temps Réel

(Vidéo) Revenus du pétrole et du gaz : Clédor Sène démonte les zones d’ombre d’une clé de répartition nébuleuse

0

Le chef de l’Etat, Macky Sall, préside le 21 décembre 2021 le Conseil présidentiel sur le projet de loi relatif à la répartition et à l’encadrement de la gestion des recettes issues des hydrocarbures. D’après le gouvernement sénégalais, « ce Conseil présidentiel sur le projet de loi relatif à la répartition et l’encadrement de la gestion des recettes issues de l’exploitation des hydrocarbures, marque un tournant décisif dans la volonté du président Macky Sall de mettre en œuvre d’importants acquis consignés dans la Constitution depuis 2016, avec notamment la reconnaissance de nouveaux droits aux citoyens. » Toutefois, il y’a beaucoup de zone d’ombre dans cette loi portant répartition et encadrement de la gestion des recettes issues de de l’exploitation des hydrocarbures.

« L’intégralité du texte n’a pas été dévoilée lors de la tenue de ce conseil présidentiel qui a réuni une partie de la société civile et de la classe politique. Seul un résumé des points saillants sur lequel le gouvernement a voulu faire focus, a été distribué aux participants à cette rencontre », révèle Clédor Sène. Qui estime que cette démarche « inclusive », n’est qu’un faire-valoir pour Macky Sall qui, « demain pourra dire que la loi a fait l’objet d’échanges avant d’être adoptée en conseil des ministre et soumise pour vote à l’Assemblée, alors qu’il n’en est rien ».

Que cache l’État du Sénégal ?

Très imprégné des questions pétrolières et gazières, le leader du mouvement Claire-vision, déclare qu’une bonne partie de la société civile et de l’opposition n’a pas été conviée à ce forum, plutôt qu’un conseil présidentiel. Il affirme que le contenu de la loi pose problème. En ce sens que cette loi prépare une razzia, une main mise sur nos ressources, parce que, selon lui, la loi relatif à la répartition des revenus issus de l’exploitation des hydrocarbures renferme beaucoup de zones d’ombre.

« J’attire l’attention des députés de manière générale et ceux de l’opposition en particulier, à examiner la loi avec la plus grande attention », interpelle-t-il. Pour Clédor Sène, la clé de répartition pose un réel problème car non seulement elle est en défaveur du peuple sénégalais à qui appartiennent ces ressources, pis encore, tout, dans cette loi tourne autour du bon vouloir du président Macky Sall.

Regardez !

A.K.C – Senegal7

laissez un commentaire