L'Actualité en Temps Réel

Violences à l’Ucad: Le Saes demande à ses membres de suspendre toutes les activités pédagogiques

Décidément, le temple du savoir s’est transformé en temple de la violence. les scène de violences se sont accrues ces derniers temps à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Alors que les étudiants se sont illustrés dans la violence avec les élections des délégués (amicales), l’indiscipline s’est encore manifestée lundi 14 juin. En plein cours, un étudiant a arraché le micro des mains de son professeur avec une violence inexplicable. Face à ces dérives inacceptables, le Bureau de la Coordination SAES Campus de Dakar, élargi aux SG de sections, s’est réuni en réunion d’urgence ce mercredi 16 juin 2021 au siège du SAES.

Cette réunion a permis d’avoir une visibilité sur la situation qui prévaut au sien du Campus social et pédagogique.

➤ Considérant la situation d’insécurité qui prévaut actuellement au sein du campus social et pédagogique liée aux élections des amicales dans les différentes facultés;

➤ considérant l’ampleur des atteintes notées tant à l’égard des personnes (menaces de mort, agression physique, micro arraché et dégradation de la santé de certains collègues etc….) qu’à l’égard des biens (voitures caillassées, facultés soccagées, dégradation des biens de l’UCAD

➤ considérant l’impossibilité pour les collègues d’accomplir les activités pédagogiques du fait de la paralysie de l’institution.

La Coordination SAES campus de Dakar:

• condamne les différents actes de violences des étudiants à l’égard des militants

• exige des autorités compétentes de situer les responsabilités et de prendre des sanctions à la mesure des actes perpétrés

• demonde aux militants de suspendre toutes les activités pédagogiques jusqu’a nouvel ordre

Elle demande our camarades de rester ville et d’avoir une attention toute particulière révolution de la situation.

A.K.C – Senegal7