Wakh Wakhet : Les  quatre véritables raisons qui ont poussé YAW à reculer

Alors que les leaders de la coalition Yewwi Askan Wi avaient prévu de manifester, hier mercredi, à la place de la Nation, malgré l’interdiction préfectorale, des médiations seraient intervenues   pour les en dissuader. Voici les quatre raisons qui les ont poussées à renoncer à leur manif dans une note lue par Senegal7.

Suite au lourd contentieux préélectoral qui les oppose, la coalition Yewwi Askan Wi et le pouvoir de Macky Sall  continuent leurs rapports de force qui se traduit par un bras de fer  troublant. Yewwi Askan Wi avait promis de manifester hier mercredi, malgré l’interdiction préfectorale à Dakar et au niveau des régions. Mais voici les quatre véritables raisons qui les ont poussées à reculer.

Premièrement, il ya eu la médiation dAlioune Tine et de Babacar Ngom, porteurs de messages de certains hommes de Dieu et qui ont rencontré des leaders de YAW avant leur conférence de presse.

  Deuxièmement, Ousmane Sonko et Cie savent que, d’ici au 31 juillet prochain, jour du scrutin, il leur est quasiment impossible d’engager un bras de fer avec le régime de Macky Sall. Surtout que la campagne électorale démarre soit la veille, soit le jour de la Tabaski.

Troisièmement, il ya l’épée de Damoclès sur la tête d’Ahmeth Aidara,Déthié Fall…qui, capturés à nouveau, pourraient ne pas assister  à la soirée électorale du 31juillet prochain.

Quatrièmement, il ya le fait que « Wallu Sénégal » n’est pas en phase avec Yewwi Askan Wi sur la méthode à utiliser pour faire face au régime.

Finalement, Sonko,qui n’a été ni arrêté, ni liquidé, comme il l’avait promis,va se contenter des casseroles avec l’espoir de pouvoir freiner Macky Sall, en direction des législatives, renseigne SourceA.

Assane SEYE-Senegal7